Il ne faudrait pas prendre les unijambistes pour des manchots

4e de couverture :
Par amour pour un trapéziste manchot, une funambule unijambiste décide de lui prouver que rien n’est jamais couru d’avance, fût-on adroit comme un manche. L’expression malencontreuse les divisera jusqu’à ce que, après maints périls et rebondissements, l’amour enfin triomphe.

 

Il est manchot, elle est unijambiste : t’inquiète, à eux-deux ils ne formeront plus qu’un !

11926413_714320255365135_934338800_o

 

Est-il besoin de faire du sensationnel pour écrire un roman ? Est-il utile de traiter d’un thème à l’intérieur de son genre de prédilection ? Est-il nécessaire de délivrer un message pour justifier son histoire ?

 

Bien sûr, il est toujours mieux d’avoir autre chose à raconter que « il et elle se rencontrèrent, fusionnèrent, et donnèrent naissance à une portée de clones ».
L’affaire, vous en conviendrez, s’en trouve grandement corsée lorsque « il et elle n’étaient pas fait pour se rencontrer, encore moins fusionner, comment dans ce cas aborder la possibilité d’un clonage ? »
Mais de là à mettre en scène l’improbable au nom de l’originalité, le spectaculaire et la leçon cinglante sur le postérieur du méchant, il y a un pas que pour ma part je ne saurais franchir.
Sans parler du message. Que l’on ait besoin d’un plus petit que soi ou besoin de personne pour se tirer d’une situation difficile, le message est le même : il ne faut jamais dire jamais. L’enrober de théories fumeuses ne change rien à la finalité.
Alors, que faire ? Agrémenter la platitude du déjà-vu en pimentant sa recette de ses propres ingrédients. Les meilleurs cuisiniers vous le diront, tout réside dans l’art d’accommoder les bases (eh non, je n’ai pas dit « les restes », vous voyez comme vous êtes bien programmés ?)
Tout est dans la mise en scène et la manière dont les personnages animent l’histoire. Si le lecteur veut en tirer un message, c’est à lui qu’incombe cette démarche. L’auteur avait des choses à dire et les a glissées dans les lignes, parfois même entre les lignes. Peut-être est-ce là que réside le message…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s