Bienvenue dans le bastion

Capture9

— Bonjour, je m’appelle Huguette Conilh et je suis née…
— Faux départ ! On s’en fiche de savoir où tu es née, dans quel siècle, et si la maternité a été rasée depuis. Va à l’essentiel. Reprends.
— Bonjour, je m’appelle…
— Temps mort ! Tu vas pas nous raconter ce qui est écrit sur la bannière de ton site ? Allez, pousse-toi, laisse parler vitriol :
Salut à toi, visiteur de passage ! Je ne me présente pas, tu auras compris qui je suis. Ici, tu es chez moi, dans mon bastion, dans ma forteresse. Je protège le cœur, l’essentiel, le sanctuaire, le vrai. Tout ça pour que celle qui écrit le fasse en paix.
On est plusieurs à l’assister. Je lui sers de plume le plus souvent. Quand elle me trempe au cœur de la noirceur, les mots finissent toujours par nuancer la couleur de l’encre. Ça donne : tolérance, justice, intégrité, amour…
C’est ça le cœur que je protège : l’amour !
Tu veux voir le résultat ? Entre. De quoi tu as peur ? Viens, je t’invite dans le sanctuaire des mots.
— Oui, c’est pas mal, ça se rapproche de ce que je voulais dire… Mais j’aurais quand même ajouté…
— Retourne prendre ta plume, ils t’attendent.